Le site institutionnel de la Fédération Nationale de la Pêche en France

Accéder au site

generationpeche.fr – Toute l’actu de la pêche en France

Accéder au site

Trouvez les informations pêche de votre département

Accéder au site

cartedepeche.fr - Le site officiel pour obtenir la carte de pêche de votre association agréée

Accéder au site
> > > > LE HAUT ET MOYEN GAPEAU (Méounes à Sollies-Pont)

LE HAUT ET MOYEN GAPEAU (Méounes à Sollies-Pont)

le Gapeau en amont du No-kill truites de Belgentier
Le Gapeau par débit important en amont de Montrieux...
Parcours no-kill truites de Belgentier
Seuil en amont de Solliès-Pont
Seuil des Mastres à Solliès-Toucas
Seuil en amont du centre de Solliès-Pont
Les truites fario du Gapeau...
Le Gapeau, dans la Vallée entre Belgentier et...
Le Naï, affluent du Gapeau en amont de Belgentier
Truite fario du Gapeau

LE SEUL COURS D'EAU SALMONICOLE DU SUD VAROIS...

Fleuve côtier méditerranéen, le Gapeau prend sa source à 315 m d’altitude, au pied du massif de l’Agnis, dans la plaine de Signes, pour se jeter 47 km plus loin dans la mer Méditerranée, au sud-ouest des Salins de Hyères. Le Gapeau est représentatif des petits fleuves côtiers méditerranéens de par son hydrologie contrastée entre des périodes d’étiage marquées et des crues soudaines et violentes.

Le parcours le plus en amont est situé au pied du site historique de la Chartreuse de Montrieux (parcours 1), ce parcours en tête de bassin du Gapeau est relativement agréable à pêcher en début de saison quand les débits sont les plus importants. Un parking permet de stationner son véhicule et un sentier longe la rivière sur la majeure partie des rives. Les petites truites farios sont assez nombreuses mais relativement difficiles à capturer à cause de la clarté de l'eau et du fort couvert végétal. La pêche y est relativement technique surtout en été. Les appâts naturels sont une valeur sûre, avec ou sans flotteur. A noter la présence d'écrevisses de Californie faciles à capturer à la balance en période estivale.

Plus en aval, jusqu'au village de Belgentier (parcours 2), le fleuve coule dans une charmante vallée, plus ou moins encaissée, qui abrite une belle densité de truites fario. Il est très difficile de longer les berges, la pêche se pratiquera plus aisément à partir du 1er Avril, quand il est autorisé de pêcher en marchant dans l'eau. En aval de la confluence avec le Naï, le cours d'eau prend du volume. Courants, seuils et lones se succèdent. Il est possible de pêcher à la mouche, mais la végétation est dense et l'art difficile. Le lancer léger ou la pêche aux appâts naturels se pratiquent sur la majeure partie du profil (les "porte-bois" sont nombreux). Dans les fosses, le vairon manié attirera les plus beaux sujets (40cm et +), notamment quand les eaux sont teintées...

Arrivé au centre du village de Belgentier au niveau du parc Peiresc, un parcours classé no-kill (parcours 3) est régulièrement fréquenté par les pêcheurs passionnés. Une belle population de truites fario est présente mais leur capture reste difficile, le poisson étant bien éduqué! Entretenues tous les ans par la Commune, les rives sont dégagées. Le parcours est varié avec une alternance de courants, zones calmes et grosses fosses. Toutes les techniques sont praticables à condition d'utiliser des appâts artificiels et un seul hameçon simple sans ardillon ou ardillon écrasé.

Le long de la route RD554, en descendant vers la commune de Solliès-Toucas (parcours 4), la vallée laisse place à des espaces plus urbanisés, où la pêche se pratique souvent proche des propriétés privées. Quelques accès permettent de rejoindre le cours d'eau, notamment vers le lotissement de la Guiranne. Les truites sont encore bien présentes, mais la densité diminue au fur et à mesure que vous vous dirigerez vers l'aval. Les profils sont toujours identiques (courants, fosses, lones et seuils) et permettent toutes les pratiques, dont la pêche à la mouche car le Gapeau s'élargit quelque peu.

Le fleuve poursuit ensuite sa course en direction de Solliès-Pont (parcours 5). De nombreux seuils tronçonnent le cours d'eau, la rivière s'élargit doucement, le profil est moins pentu...Les courants se font moins nombreux. Les conditions sont moins favorables à la truite, qui est toujours présente mais en faible densité. Chevesnes et gardons dominent le cheptel, ce qui diversifie les captures. Dans les fosses en aval direct des seuils, tentez le vairon-manié. Les plus grosses truites en ont fait leur territoire. Après une forte pluie, les eaux marron du Gapeau déclencheront l'activité alimentaire des anguilles. C'est le moment de pêcher au fond avec un joli ver de terre.